Jeudi 16 novembre 2017 - Tous en Grève et à la Manifestation à 14h de République à Nation

    Localisation sur le site :  Accueil  >  Qui Sommes nous ?  >  Notre Histoire
Qui Sommes nous ?

Comment Se Syndiquer?

Aide Aux Salariés

Nos Photos

Matériels Disponibles
Notre Histoire


Cette période est caractérisée par des mouvements sociaux d'envergure, tant au niveau national qu'aux niveaux européen et international. Dans certains, l'exaspération des travailleurs conduit à la radicalisation des formes de luttes. Le coup de tonnerre d'avril 2002 lors de l'élection présidentielle suscite un sursaut du syndicalisme français. C'est la conséquence de l'insuffisante prise en compte des aspirations et besoins des salariés, de la société par le gouvernement précédent. Face aux enjeux sociétaux et au projet de « refondation sociale » du Medef, le mouvement social est à la recherche de son unité. Dès la fin de la première année de travaux, les minces résultats de la refondation sociale montrent les limites (faiblesses) de la stratégie patronale. La CGT y contribue fortement tout en oeuvrant pour un renouveau du syndicalisme. Le faible taux de syndicalisation, l'absence d'organisations syndicales dans la majorité des entreprises, particulièrement dans le secteur privé, et la persistance des entraves au fait syndical demeurent des caractéristiques profondes de la situation sociale en France. Pourtant, le degré de confiance que les salariés accordent à priori aux syndicats n'a jamais été aussi important. Le syndicalisme français continue de porter des approches différentes pour répondre à l'énorme déficit social d'une société toujours en crise. Depuis son 46ème congrès, la CGT agit pour se renforcer, tout en considérant que l'unité syndicale est efficace sans menacer son identité. L'unité syndicale est d'ailleurs une aspiration des salariés. En 2003, le CFDT connaît une nouvelle crise interne importante suite à ses positions sur le dossier des retraites. De nombreux syndiqués, militants et des organisations la quittent. Beaucoup rejoignent la CGT (santé, commerce, cheminots, transports routiers, banques...). Durant toute cette période, le syndicalisme européen s'oppose à la conception de la construction européenne engendrant une déréglementation, la remise en cause des services publics, etc.... (Euro-Manifs, grèves...). Enfin, la création d'une nouvelle organisation syndicale internationale unifiée et élargie pour faire face aux défis sociaux de la mondialisation est débattue en janvier 2005, lors du 4ème Forum syndical mondial. La CGT prend sa place dans ce débat.



Plan d'accès · Plan du Site · Horaires · Mentions Légales


Page générée en 0.009 secondes.